Comprendre le fonctionnement des tampons numériques

Une personne imprime des documents, les tamponne et les signe, puis les scanne afin de les envoyer par e-mail. Ce lourd processus est devenu assez courant en entreprises de nos jours. Et pourtant, il est assez gourmand en temps, en énergies et en argent. Une solution assez simple, encore très peu connue, permet désormais de le contourner : le tampon numérique. C’est ce que nous allons essayer de vous faire découvrir.

Une transformation devenue obligatoire

Avec les différentes évolutions technologiques dans de très nombreux domaines, il fallait s’attendre à une dématérialisation des tampons. D’ailleurs, c’est l’utilisation du support papier et du tampon encreur lui-même, pour leurs échanges qui a été mise en cause par les entreprises. Ce qui explique l’apparition des tampons ou des cachets numériques. Consulter le site Otypo pour connaître toutes les informations relatives aux tampons encreurs.

Cependant, il faut bien différencier deux types de cachets numériques. Le premier n’est autre que la numérisation du cachet traditionnel tel que nous le connaissons, en utilisant l’outil informatique. La seconde est une nouvelle approche de l’utilisation du cachet pour la sécurisation des documents. Nous allons vous détailler ces deux types de tampons numériques dans les paragraphes suivants.

Le cachet traditionnel dématérialisé

Le moyen le plus facile pour les entreprises de dématérialiser le tampon a été d’ajouter une image à chaque document. Avant l’envoi de la facture par exemple, il fallait ajouter en bas de page une signature et un cachet, initialement enregistrés et prêts à utiliser. De cette manière, il n’est plus nécessaire d’imprimer le document et d’utiliser le tampon traditionnel. Afin de simplifier encore plus la tâche de l’éditeur des documents, différents logiciels freeware et payants proposent ce procédé. Ils permettent de le faire encore plus vite en un simple clic, généralement sur des documents en format PDF. Il est seulement nécessaire d’enregistrer au préalable la signature et le cachet dans les mémoires du logiciel.

Dématérialiser le tampon procurait différents avantages. D’abord, il est désormais possible d’abandonner définitivement l’utilisation du papier et de l’encre pour l’impression. L’utilisation du tampon numérique est ainsi écologique. Elle permet également une baisse considérable des coûts de fonctionnement des entreprises, puisque celui des documents en format électronique est marginal. Enfin, l’émission des documents devient plus rapide puisque certaines tâches sont supprimées. Tout se fait désormais devant l’écran.

Toutefois, procéder ainsi ne permet pas de sécuriser réellement le document. En effet, la même signature et le cachet sont désormais accessibles pour d’autres personnes. On peut même dire que le niveau de sécurité a baissé par rapport à la signature et au cachet manuel. C’est pourquoi on ne peut réellement utiliser ce type de procédé qu’avec certains documents moins officiels.

Le tampon numérique proposé par l’eIDAS

L’eIDAS ou Electronic IDentification Authentication and trust Services est un organisme mis en place par l’Union européenne. Elle régit entre autres la transmission des documents officiels entre les États membres. Le tampon numérique tel qu’il est défini par cet organisme est un certificat délivré afin d’authentifier les documents. Il en prouve notamment l’origine et l’originalité de son contenu. Le tampon permet ainsi de créer une sorte de confiance entre l’émetteur et le récepteur du document, qu’il s’agit d’un contrat, d’une facture, d’un bon de commande, etc. Le tampon ou le cachet numérique est proposé par un tiers, un professionnel certifié. Ce dernier s’occupe de la gestion numérique de la transaction et des différents systèmes mis en place, sans avoir accès lui-même aux documents.

L’utilisation de ce type de tampon numérique procure différents avantages. Il reprend tout d’abord ceux proposés par le premier type que nous avons détaillé dans le paragraphe précédent. Mais en plus, et c’est l’un de ses plus grands avantages, il offre un niveau de sécurité très élevé. En effet, il offre aux documents un niveau d’authenticité indiscutable. Ce qui peut être également un argument commercial de taille auprès des clients. En plus, la sécurité va dans les deux sens puisque le destinataire ne peut pas nier avoir reçu le document.

Ce qui change dans l’approche marketing pour l’entreprise

Le tampon était un outil de communication efficace pour véhiculer l’image de l’entreprise. En le dématérialisant, l’entreprise peut encore l’utiliser davantage dans ce sens. En effet, certains aléas de l’impression manuelle comme les parties invisibles à cause des problèmes d’encres n’existent plus. De plus, l’entreprise bénéficie encore plus de liberté dans la conception de ces cachets. Elle peut même y ajouter des petits caractères et des couleurs. Elle peut même se permettre de changer et de moderniser son logo. En effet, celui-ci devait être assez plat pour être multisupport. Spécialement, il devait pouvoir être utilisé sur les tampons traditionnels. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

treize − sept =

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez