A quoi correspond la ligne actif circulant dans votre bilan d’entreprise

 

Bilan d’entreprise : la ligne actif circulant


Lorsque vous étudiez votre bilan comptable, vous disposez d’un aperçu sur vos actifs circulants. Il s’agit d’éléments particulièrement importants pour la gestion de l’entreprise, d’où l’intérêt de parler des points suivants.


Qu’est-ce que l’actif circulant et quel est son utilité ?


L’« actif circulant » est un poste du bilan comptable de l’entreprise. Il appartient également à son patrimoine. Contrairement à l’actif immobilisé (propriété immobilière et équipement), qui est durable, il est éphémère. Il est destiné à être écoulé ou à être épuisé dans un bref délai. Chaque activité dont la liquidité est forte et dont la durée de vie ne dépasse pas les 12 mois est un actif circulant. Ses constituants, qui permettent de connaître le bilan comptable, ne s’affichent pas dans le bilan pendant une période illimitée.


Son rôle ? Grâce à lui, l’entreprise peut honorer ses engagements. Elle peut rembourser ses créances et elle peut régler ses factures. En cas de manque d’actif circulant, elle risque le surendettement en cessant de payer ses dues. La comparaison de cet élément avec les dettes permet de mesurer la capacité financière de l’entreprise. Pour cela, il faut faire intervenir le ratio de liquidité générale qui dispose de nombreuses variantes.


Il existe deux sortes d’actifs circulants : celui d’exploitation et celui qui est hors exploitation. Le premier représente tous les éléments qui sont en relation étroite avec la production. Le second désigne les ressources indépendantes aux actions habituelles de l’entreprise. En tout, l’actif circulant est formé de 3 éléments.


Quels sont les éléments constitutifs de l’actif circulant ?


L’actif circulant est constitué des créances clients, des stocks, et des charges constatées d’avance. Les deux premiers éléments font partie de la catégorie « actif circulant d’exploitation ». Il en est de même pour le troisième, mais dans certains cas, ce dernier entre dans la classe des « actifs circulants hors exploitation » (Charge d’un exercice marqué en N, mais dont la réalisation se fait en N+1).


Les créances clients sont les dettes dont les clients ne se sont pas encore acquittés. Elles constituent, en quelque sorte, une garantie financière pour l’entreprise. Les stocks, quant à eux, réunissent tous les biens acquis ou produits. Ils sont destinés à la consommation dans le cadre d’une action de production ou à la vente. Il s’agit des matières premières, des fournitures, des produits finis, des emballages, des produits qui sont en cours de conception et ceux qui sont en cours de vente. Les charges constatées d’avance sont les actifs liés à de futurs achats (biens et services).


Les acomptes qui ont déjà été versés auprès des fournisseurs, les valeurs mobilières de placement, ainsi que les disponibilités en font également partie. Les valeurs mobilières de placement sont des titres de courte durée qui permettent de gérer la trésorerie. Les disponibilités, quant à elles, sont les liquidités disponibles dans la caisse ou à la banque.


Comment est calculé l’actif circulant ?


Pour connaître la valeur de l’actif circulant, il faut tenir compte des données du bilan comptable, à savoir les stocks et les créances clients. Il faut les additionner pour obtenir cette valeur. Attention, la trésorerie doit être exclue du calcul. Elle permet d’établir la trésorerie nette. Les valeurs mobilières de placement, bien qu’elles fassent partie des éléments qui constituent l’actif circulant, ne doivent pas non plus entrer dans le calcul.


L’actif circulant évolue et sa valeur change selon les actions entreprises. De ce fait, les stocks, les créances clients, et les charges constatées d’avance sont également variables. D’où l’importance de maîtriser tous les composants de l’actif circulant. Le but est de disposer des ressources financières nécessaires (à court terme) pour garantir la continuité des activités de l’entreprise. Une fois connu, l’actif circulant permet de calculer plusieurs sortes de ratios.


Le ratio tiré de l’actif circulant


Le ratio de liquidité est l’un des ratios calculables à partir de la valeur de l’actif circulant. Il s’agit d’un ratio indispensable pour déterminer si l’entreprise peut s’acquitter de ses créances de courte durée ou non. S’il il dépasse 1, l’entreprise est en mesure de remplir ses obligations envers ses créanciers. Pour connaître sa valeur, il faut calculer le rapport entre l’actif circulant et les créances de courte durée.


Le ratio de financement est un autre ratio dont la valeur dépend de celle de l’actif circulant. Grâce à lui, il est plus facile de justifier que le fonds de roulement est essentiel pour l’entreprise. Dans le cas où il est faible, les dirigeants doivent trouver des solutions pour redresser leur business. Dans le cas où il est excessif, il indique une mauvaise gestion.


Pour connaître le ratio de financement de l’actif circulant, il faut effectuer la division entre le fonds de roulement net et l’actif circulant. Le fonds de roulement est l’ensemble des ressources à la disposition de l’entreprise et qui doit lui permettre de faire avancer son activité. Celles-ci incluent les ressources de long ou moyen terme. Il entre dans le paiement des charges d’exploitation en amont au règlement des factures clients. Concrètement, il s’agit du financement des activités de production de l’entreprise et des investissements pour une longue période.

LAISSER UN COMMENTAIRE

seize − quinze =

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez