Fleet management : la maîtrise de son parc de véhicule

Garder la maîtrise de son parc de véhicules d’entreprise est un enjeu budgétaire important pour les entreprises qui disposent de plus d’une dizaine de véhicules. Afin d’optimiser son budget, le Gestionnaire de Parc devra s’assurer d’une bonne  connaissance en temps réel sur la mobilisation ou non de son parc automobile. Le fleet management a pour but d’améliorer la rentabilité et productivité d’une entreprise en optimisant sa flotte automobile. Zoom sur le fleet management.

Principe du fleet management

Le fleet management, traduit en Français par « gestion de flotte automobile », a pour but de faciliter la gestion d’un parc de véhicules sur divers plans comme la bonne gestion des mobilisations des véhicules, l’entretien, la souscription de contrats et la gestion des conducteurs.

Le Fleet Management consiste donc à gérer un parc automobile pour assurer les besoins d’une entreprise en termes de déplacement routier. La gestion de la flotte de véhicules comme des voitures, camions, scooters, engins de chantiers, concerne plusieurs points :

  • L’acquisition ou revente des véhicules (achat, location)
  • Les entretiens des véhicules
  • Les assurances
  • La disponibilité des véhicules
  • La gestion des conducteurs

Les enjeux du fleet management

Sur la base d’une gestion regroupée de véhicules, le fleet management permet la réduction des coûts sur :

  • le coût de revient des véhicules que ce soit la location longue durée ou l’achat, (passation des marchés, renouvellement de la flotte)
  • la maintenance 
  • le carburant
  • les assurances
  • l’optimisation des disponibilités des véhicules (disponibilité des véhicules de pool, politique d’attribution)

Le rôle du Fleet Manager ?

Le fleet management peut être réalisé par un gestionnaire de parc en interne ou externalisé dans une autre structure spécialisée. Le fleet manager joue le rôle d’intermédiation entre l’entreprise et les différents acteurs impliqués dans le parc automobile de l’entreprise : conducteurs, loueurs, garages, assureurs, etc.

Le fleet manager peut également avoir un rôle décisionnel à remplir dans le cadre de l’acquisition des véhicules et de leur revente.

Le fleet manager peut s’équiper de plusieurs types de logiciel existent :

  • le logiciel de gestion de parc automobile : le logiciel va répertorier tous les véhicules et centraliser l’ensemble de leurs informations (état, kilométrage, carte grise, etc…) et attribuer judicieusement vos véhicules
  • le logiciel de TCO (TOTAL COST OF OWNERSHIP) pour gérer son entretien et ses réparations en optimisant chaque opération.
  • le logiciel tout en un du type asset management qui lui permettra de mieux gérer sa flotte avec des outils et indicateurs pertinents.

Avec le Fleet Managemer, le budget véhicules est mieux contrôlé et optimisé car il négocie avec les fournisseurs, anticipe les réparations, contrôle, saisie et règlement des factures, prend en charge des tâches administratives chronophages.

Pour les parties prenantes à la flotte de véhicules (employés, fournisseurs, assureurs), il s’agit d’un avantage car il bénéficie d’un interlocuteur unique fiable qui aide à : 

  • L’achat et entretien de véhicules pour les livraisons.
  • Décider s’il faut louer ou acheter des véhicules.
  • Aide au recrutement de chauffeurs de qualité dans la flotte si besoin
  • Choisir les meilleurs horaires de conduite pour les employés
  • Gérer les chauffeurs de manière à ce qu’ils respectent des horaires stricts.
  • Enregistrer et immatriculer tous les véhicules qu’ils gèrent.
  • Trouver des moyens de réduire les coûts et de maximiser les profits.
  • Tenir des registres détaillés de l’entretien et de l’inspection des véhicules.
  • Suivre l’évolution des lois et de la réglementation en vigueur
  • Planifier l’entretien régulier des véhicules pour assurer l’efficacité opérationnelle.
  • Garantir des créneaux d’entretien et de maintenance afin de minimiser les temps d’arrêt et de respecter les calendriers de maintenance.
  • Superviser le comportement des conducteurs et assurer un niveau élevé de sécurité.
  • Analyser les données pour accroître l’efficacité opérationnelle de l’entreprise.
  • Élaborer des stratégies pour une meilleure efficacité énergétique.

La nouvelle réglementation en matière de fleet management

Pour les entreprises du secteur privé gérant un parc de véhicules dont le poids total autorisé en charge est inférieur à 3,5 t), l’article 26 A de la loi LOM fixe des objectifs de renouvellement de leur parc en véhicules à faibles émissions (véhicules électriques ou dont les émissions de CO2 « sont inférieures ou égales à 60 grammes par kilomètre »). Ces objectifs sont fixés selon un taux de renouvellement par années futures : 

  • de 10 % de ce renouvellement à partir du 1er janvier 2022 
  • de 20 % de ce renouvellement à partir du 1er janvier 2024 
  • de 35 % de ce renouvellement à partir du 1er janvier 2027 
  • de 50 % de ce renouvellement à partir du 1er janvier 2030.

Les entreprises devront publier un rapport chaque année avec le pourcentage de véhicules à faibles émissions qui ont remplacé les véhicules thermiques.

Le fleet management est un vrai levier de gestion à optimiser. Avec la réglementation qui évolue et les contraintes de déplacements dans les Zone à Faibles Emissions, il est certain que le fleet manager aura un rôle primordial pour les entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

1 × cinq =

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez