Comment déterminer son prix de revient ? par la méthode coût complet 

 

Avant de mettre un produit quelconque sur le marché, il est impératif d’analyser sa rentabilité et la compétitivité de son prix de vente. Ainsi, une étude minutieuse doit préalablement déterminer à un centime près le prix de revient de ce produit (de sa fabrication et sa vente) : soit le produit est rentable, la société continue son projet ; soit il ne l’est pas, elle l’abandonne. C’est cette méthode de détermination du prix de revient que l’on appelle « coûts complets ».

 

Comment déterminer les coûts complets ?

Les coûts complets sont de deux ordres : le coût direct et le coût indirect. De par leurs enjeux différents, chacun de ce type de coût a sa propre sphère d’intervention et sa propre méthode de calcul.

 

Le coût direct

Basé sur toutes les charges liées à la conception et à la fabrication, le coût direct constitue une partie importante des coûts complets d’un produit ou d’un service. Il couvre généralement l’achat des matières premières, le recours à la main-d’œuvre nécessaire (ingénieurs, ouvriers, etc.)…

 

Le coût indirect

Partie non moins importante dans le calcul des coûts complets, le coût indirect comporte deux volets que sont les charges indirectes et les centres d’analyse :

Les charges indirectes

  • Les charges indirectes : elles sont plus ou moins difficiles à déterminer parce que chacune d’elles doit être étudiée séparément. Ces charges indirectes se repartissent entre l’approvisionnement des matières premières (à travers leur transport), la production (utilisation de l’énergie électrique, par exemple), la communication (les appels téléphoniques), ou encore la distribution (en ce qui concerne la grande distribution…) ;

Les centres d’analyse :

  • Les centres d’analyse : qu’il s’agisse d’obtenir le coût global d’approvisionnement, de distribution et de production d’un produit, il faut y associer de « centres d’analyse ».

 

Les unités d’œuvre : définition et méthode de calcul

Afin de déterminer le coût de revient d’un produit, il faut au préalable repartir les charges indirectes sur la base de plusieurs critères. Entre essentiellement en jeu l’importance, entre autres, de la main-d’œuvre employée (les salariés, etc.), des chiffres d’affaires, du volume horaire, etc. C’est ce processus de calcul des coûts complets axé sur la répartition des charges indirectes et basée sur la méthode des centres d’analyse que l’on appelle unité d’œuvre. Aussi faut-il, pour déterminer les coûts complets, en déterminer le coût des unités d’œuvre.

Comment cela fonctionne ? : pour évaluer le coût d’une unité d’œuvre (100 €), on divise le montant des centres d’analyse (exemple 100 000 € pour 1 000 heures par homme), par le nombre d’unités d’œuvre (1 000 heures par homme). Ce calcul est valable pour déterminer toutes les unités d’œuvre imputables aux coûts complets d’un produit.

 

Comment calculer les coûts complets ?

La formule est toute simple : le coût complet s’obtient en faisant la somme du coût direct et des coûts indirects de la chaine de production (approvisionnement, production, distribution, commercialisation…).

En conclusion, les coûts complets conviennent essentiellement aux activités industrielles. Ils constituent un système complexe de gestion qu’il faut savoir constamment mettre à jour afin qu’ils puissent jouer leur rôle véritable d’outil d’aide à la prise de décision chez les entrepreneurs ou les dirigeants des TPE/PME.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

17 − 9 =

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez