Portage salarial à l’international ou création d’entreprise à l’étranger ?

Vous venez de décrocher une mission avec une entreprise étrangère mais n’avez pas encore créé votre entreprise ? Le portage salarial est un statut hybride qui permet à une personne d’avoir cette liberté d’indépendant tout en conservant le statut de salarié. Zoom sur le portage salarial à l’international.

Comment fonctionne le portage salarial à l’international ? 

Le fonctionnement du portage salarial à l’international n’est pas différent du portage  salarial normal.  En d’autres termes, le portage salarial à l’international est  un portage salarial classique qui permet  à un professionnel de mener ses activités et missions de manière indépendante  à l’international  tout bénéficiant  des avantages du salariat en France. Le portage salarial à l’international vise ainsi la protection du professionnel avant, pendant et après ses missions à l’international.  

Généralement, le Freelancer recherche lui-même des missions ainsi qu’une société de portage. Par la suite, une commission est prélevée sur le chiffre d’affaires du freelance (le porté) par la société de portage salarial pour qu’elle puisse s’occuper de toutes les charges administratives relatives à son installation à l’étranger. En dehors des tâches administratives, la société de courtage doit d’abord à l’avance aider le porté à négocier un bon contrat de missions qui prend en compte tous les paramètres spécifiques de chaque pays. Ainsi la société de portage ainsi que le porté auront la certitude d’avoir un résultat satisfaisant pour le porté. La société de portage peut dans certains cas grâce à son vaste réseau de professionnels à l’international dont il bénéficie, trouver les meilleures opportunités en termes de missions.

Avec quel statut le porté va-t-il travailler avec à l’international ?    

Avant toutes missions de portage salarial à l’international, le porté doit spécifier plusieurs éléments comme l’historique salarié du consultant, la durée et le lieu de la mission, les objectifs de missions pour l’avenir, mais aussi les garanties sociales souhaitées par le consultant. Les garanties sociales souhaitées dépendent du choix du statut que devra opérer le porté.  Il devra ainsi choisir entre : 

  • Consultant détaché : le statut de consultant détaché donne la possibilité de rester affilié à la sécurité sociale française.  
  • Consultant expatrié : le statut d’expatrié quant à lui est un peu plus complexe. En effet, le porté qui opte pour le statut d’expatrié doit plutôt s’inscrire au niveau du système de sécurité sociale du pays qui l’accueille. Par la suite, il devra adhérer à la caisse française à l’étranger en abrégé CFE, afin de pouvoir continuer à bénéficier des  différents avantages de la protection sociale française. 

Pour faire le choix du statut, il est vivement conseillé de se faire accompagner par la société de portage salarial. 

À qui le portage salarial s’adresse-t-il ? 

Le portage salarial  à l’international s’adresse à tous les professionnels de tous les secteurs qui souhaitent se donner de nouveaux horizons professionnels ou tout simplement enrichir leurs carrières professionnelles avec des missions à l’international.  Ces missions peuvent se dérouler au niveau de l’Union Européenne ou dans d’autres pays du monde. Il s’adresse ainsi à : 

  •  À tous les professionnels qui aimeraient travailler à l’étranger de manière ponctuelle  tout en gardant leurs avantages sociaux du système français.
  • À tous ceux qui aimeraient travailler à l’étranger en continuant à bénéficier des avantages sociaux du système français,
  • À tous les professionnels qui aimeraient avoir la possibilité de bénéficier d’une assistance plus ou moins poussée durant toute la durée de la mission  
  • À tous les consultants séniors qui aimeraient s’établir dans un pays étranger tout en gardant d’une part les  mêmes conditions de travail que le régime français  et d’autre part, la sécurité du système de protection social français. 
  • À tous les consultants qui aimeraient effectuer de temps à autre des missions pour le compte de leurs clients implantés à l’étranger sans pour autant quitter le territoire français.  

Les avantages du portage salarial à l’international 

Les avantages du portage salarial à l’international se situent principalement à deux niveaux à savoir : 

  • Chez le porté : le porté bénéficie de nombreux avantages en faisant recours au portage salarial à l’international. En effet, même si le salarié se retrouve à travailler dans des zones où les conditions de travail ne sont pas toujours au top (Asie, Afrique), il conserve néanmoins sa protection sociale française et une  assurance responsabilité civile professionnelle qui lui permettent d’exercer en toute sérénité. Il bénéficie également d’un paiement d’une rémunération fixe basée sur le chiffre d’affaires du consultant et ceci même s’il y a non-paiement d’une facture. Dans le cas du non paiement d’une facture, la société de portage s’occupe de la relance tout en assurant quand même un montant minimum en termes de rémunération. Ce montant varie sur la base de plusieurs paramètres comme le nombre d’heures travaillées et le taux horaire journalier indiqué dans le contrat. 
  • Dans la société cliente : le portage salarial à l’international de faire parvenir des experts étrangers qu’il n’arrive pas à avoir au niveau local.  En plus de cette possibilité de faire parvenir des ressources humaines appropriées pour des missions et postes spécifiques, il permet de faire disparaître en grande partie les lourdeurs administratives et fiscales, car désormais prises en charge en grande partie par la société de portage  salarial.  Ainsi, une fois les démarches administratives et fiscales réglées par la société de portage salarial,  la société cliente aura juste comme effort à fournir, le paiement d’une facture qui lui sera adressée en sa langue et s’il le désire également en sa devise.   

Les alternatives au portage salarial

Il existe peu d’alternatives à ce statut hybride. Le mieux est quand même de créer sa propre société soit en France soit dans le pays concerné. Mais créer son entreprise dans un pays étranger nécessite quelques connaissances et précautions. La législation est très différente d’un pays à l’autre. Créer une entreprise à Dublin, à Londre ou en Chine n’implique pas les mêmes réglementations et contraintes.  Par exemple, en Chine, le commerce par les étrangers en Chine est très réglementé. Il est conseillé de passer par des sociétés spécialisées en création entreprise en Chine pour cela. Quelque soit le pays choisi, nous vous conseillons de passer par un partenaire local qui vous conseillera sur la meilleure démarche à adopter pour créer son entreprise à l’étranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

1 × 3 =

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez