Artisans : le stage de préparation à l’installation (SPI) est-il obligatoire ?

Qu’est-ce que le SPI (Stage de Préparation à l’Installation) ?

Le Stage de Préparation à l’Installation, plus souvent dénommé SPI, est, depuis 2014, une formation obligatoire pour obtenir l’immatriculation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Sans la validation de ce stage, il vous est impossible d’exercer légalement votre profession. Il a pour objectif d’initier le futur entrepreneur à la bonne gestion de son entreprise.

Le stage de préparation à l’installation permet au futur chef d’entreprise artisan :

  • D’obtenir des réponses aux principales questions qu’il doit se poser au regard de son nouveau statut,
  • D’acquérir les connaissances de base dans les domaines juridique, fiscal, social, comptable, pour la création d’une entreprise artisanale

À qui est destiné le SPI ?

Le SPI est destiné aux futurs dirigeants de sociétés, aux artisans et aux autoentrepreneurs, dès que ces derniers relèvent de la chambre des Métiers. Tous les professionnels désirant immatriculer leur entreprise à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat doivent effectuer ce stage, que les activités exercées soient à titre principal ou secondaire.

Comment s’inscrire au SPI ?

Afin d’avoir en votre possession la validation du stage lors du démarrage de votre activité, il est conseillé de vous inscrire plusieurs semaines auparavant. Cependant, depuis 2017, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat a pour obligation de proposer un SPI dans un délai de 30 jours à compter de la date de la déclaration d’activité. Si ce temps n’est pas respecté, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat doit remettre l’immatriculation à l’auto-entrepreneur et à l’artisan désirant commencer son activité. Vous devez vous inscrire à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont vous dépendez. L’inscription peut se faire directement en ligne sur le site de l’organisme.

Qu’est ce que l’artisan y apprend ?

Le stage a pour objectif de vous informer de tous les moyens qui vont vous permettre de bien gérer votre l’entreprise. Différents sujets sont abordés :

  • Création d’une entreprise : immatriculation, définition du métier de chef d’entreprise et les étapes permettant de créer sa propre entreprise.
  • Études de marché : définition de l’étude du marché et comment la construire selon son activité et son secteur.
  • Gestion financière et prévisionnelle : recherche de financement, construire un plan de financement, présenter un projet de financement à son banquier, les assurances.
  • Gestion d’une entreprise artisanale : obligations comptables, suivi de la trésorerie, relance et gestion des impayés, mise en place de tableaux de bord, choisir un comptable, différents réseaux et interlocuteurs que rencontre le dirigeant de l’entreprise. Embaucher son premier salarié, son premier apprenti, comment gérer les priorités et son temps.
  • Législation des activités artisanales : formes juridiques et leurs conséquences fiscales, la TVA, la couverture sociale de l’artisan

Qui peut être dispensé du SPI ?

Il est possible d’être dispensé du stage de préparation à l’installation sous certaines conditions.

  • Avoir déjà effectué un SPI
  • Avoir été immatriculé, pendant au moins trois années, à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Il suffit alors de présenter l’ancienne attestation de stage.
  • Avoir déjà été immatriculé, pendant au moins 3 années, au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés).
  • Justifier d’avoir exercé, au moins pendant trois années, une activité agricole ou libérale, sous le statut de cadre.
  • Justifier du certificat de capacité à conduire un taxi
  • Justifier de certains diplômes comportant des matières économique et de gestion : Bac +2, ou des diplômes de comptabilité : DEC, DSCG, DCG, BTS, DUT, licences et masters gestion, ou encore, différents titres professionnels, brevets, certificats… attestant des compétences relatives à la création, à la gestion et à l’administration d’une entreprise.

Dans le cas où une condition vous est requise, il vous faut faire une demande de dispense de SPI à la Chambre des Métiers et de l’artisanat. Après analyse de votre dossier, une réponse positive ou négative vous est rendue. Il vous en coûtera aux environs de 25 €.

Le SPI bénéficie de quelques aides

Le SPI est d’une durée de 30 heures réparties sous 5 jours et coûte aux environs de 250 €. Néanmoins, si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, votre conseiller peut vous aider à monter un dossier de façon à être remboursé des frais de stage. D’autre part, les communes et les régions prennent en charge la totalité ou une partie du SPI, votre Chambre des Métiers peut vous en informer.

L’attestation du SPI étant valable à vie, il est recommandé de la conserver dans un lieu sûr.

 

LES FORMALITÉS DE CRÉATION

LAISSER UN COMMENTAIRE

16 − 16 =

Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1
Partagez2
2 Partages